/, Tendances du marché/Kakemono, du rouleau de soie japonais au Roll Up publicitaire

Kakemono, du rouleau de soie japonais au Roll Up publicitaire

Des kakemonos, vous en croisez tous les jours. Même si vous n’en connaissez pas l’appellation, vous êtes constamment confrontés à ces affiches publicitaires souples et verticales qui guident et informent dans les magasins, la rue, les salons ou les expositions. Mais quelle est l’histoire de ce kakemono au nom si japonais ? Et comment s’est-il transformé en “roll-up” dans le monde de la PLV ?

 

L’origine du Kakemono

Kakemono, qu’est-ce que ça veut dire ?

Commençons par une rapide étude étymologique. Ce mot vient du japonais. Kakemono (ou Kakémono) se traduit littéralement par la “chose suspendue“ ou “l’objet accroché”. Le mot est lui-même composé de deux mots : “kakeru” qui veut dire “pendre“ et “mono” pour “chose”.

Il s’écrit 掛物 et est également appelé kakejiku 掛軸.

Au Japon, le kakemono désigne une peinture ou une calligraphie sur soie ou sur papier peinte à l’encre sur un rouleau, destinée à être accrochée au mur d’une maison, dans un temple ou dans la rue.

C’est une manière traditionnelle d’encadrer une oeuvre picturale ou un texte.

Des origines chinoises, pour mieux lire les prières

Le montage en rouleau vient en réalité de Chine. D’abord sous sa forme horizontale (makimono), il fut plébiscité à la verticale sous la dynastie Tang pour mieux lire et conserver les sutras (texte sacrés bouddhistes). Mais surtout pour suspendre les prières afin d’en faciliter la lecture au plus grand nombre au sein des temples (et de cacher un peu la misère des murs délabrés).

Cette technique de lecture le long d’un tissu vertical n’arrive chez les moines bouddhistes japonais qu’au 7ème siècle. Ces nouveaux encadrements de prières prirent alors place au sein des maisons pour devenir plus profanes et picturaux.

kakemono japonais

Au Japon, une composition très stricte

Cet élément-clef de la décoration japonaise se présente roulé et rangé dans un coffret de bois. Ce rouleau de soie ou de papier, présentant une estampe ou une calligraphie, est supporté par une fine baguette de bois semi-cylindrique à son extrémité supérieure et lesté par une baguette de bois cylindrique de diamètre supérieur à son extrémité inférieure, qui permet à l’œuvre de tenir droite lorsqu’elle est accrochée.

Ses extrémités sont masquées par des pièces de qualité :  ivoire, corne, santal rouge, laque, céramique ou cristal. Les couleurs et motifs devant toujours s’harmoniser avec l’œuvre.

La conception d’un kakejiku artisanal est très précise et exigeante. Elle ne peut donc être confiée qu’à des maîtres en la matière.

Des rouleaux de soie pour la cérémonie du thé

Lors de la cérémonie du thé, ou dans les maisons japonaises de style traditionnel, le kakejiku est accroché dans le tokonoma, sorte d’alcôve à la luminosité diffuse.

Le kakemono présenté dans la pièce où l’on déguste le thé doit être en harmonie avec les saisons. Il peut également être en rapport avec les invités de cette cérémonie, et mettre en avant, par sa calligraphie, une maxime morale bouddhiste à méditer.

Le kakemono doit accompagner le moment présent en aidant à la réflexion.

kakemono publicité

Du rouleau au Roll Up

PLV et Kakemonos publicitaires

Le marketing et le monde de la publicité sur lieu de vente (PLV) s’est vite intéressé à ce format à la fois léger, original et très modulable qu’est le kakemono. Ce format linéaire suspendu et très aérien ne pouvait que plaire aux professionnels de la communication visuelle. Sa verticalité a inspiré les graphistes et autres créatifs pour le transformer en affiches publicitaires.

Il est désormais composé d’un visuel, imprimé sur une toile tissée, du tissu polyester ou du papier et son système d’accrochage / de maintien peut être composé de profilés en aluminium, de pvc pincés sur l’affiche ou d’une structure autoportante indépendante.

Les avantages du kakemono publicitaire

Souple, mobile, modulable, pratique et facile à installer, le kakemono n’a que des avantages. Ses usages modernes dans la communication et le marketing sont donc infinis.

Sa composition d’une rare légèreté (tubes en aluminium, enrouleur facile d’utilisation) en fait le roi des supports de communication visuelle.

Notamment en signalétique. Celui qu’on appelle également “roll-up”, “déroulant”, “enrouleur”, “banner”, “totem enrouleur” ou “Top Images” a un avantage certain : il est visible de partout ! Il est à la fois visuel et impactant, idéal pour faire passer un message, guider le visiteur d’un salon professionnel, mettre en avant un produit ou une marque de manière ludique et originale.

Les kakemonos d’Atelier Images & Cie

Chez Atelier Images & Cie, le kakemono et le Roll up font partie des supports visuels les plus utilisés dans les salons professionnels, expositions en intérieur ou extérieur et autres événements institutionnels. Mais attention, si ces supports sont souvent confondus, ils ont chacun leurs avantages et leurs caractéristiques propres, qui se complètent et permettent une exposition visuelle réussie à coup sûr.

Découvrez donc notre gamme étendue de produits kakemono et roll-up en parcourant les rubriques PLV Signalétique et Stand exposition de notre site.

2018-05-14T11:43:15+00:00